PORTUGAL / «918 Gau» lauréat de la compétition internationale des 19e DocsLisboa

918 Gau

Pour sa première mondiale au festival Doclisboa, “918 Gau” (918 Nuits) de la réalisatrice espagnole Arantza Santesteban a remporté le prix le plus prestigieux : le Prix de la ville de Lisbonne du meilleur film de compétition internationale.

10 ans après sa libération, la réalisatrice raconte à la première personne les circonstances de son arrestation à Segura, au pays basque, en octobre 2007: “Le 4 octobre 2007, Arantza, la réalisatrice du film, a été arrêtée et emmenée en prison. Elle se souvient de certaines choses de cette époque. […] Après 918 nuits enfermées, Arantza est libérée. Dès lors, elle enregistre ses souvenirs et ses doutes, qui s’entendent tout au long du documentaire comme une sorte de mémoire fragmentée.”

Le film sert de catharsis à l’artiste. Dans “918 Gau”, Arantza Santesteban partage la réalité brute de la vie derrière les barreaux : “l’ennui, la gêne, les nombreuses petites humiliations, la misère et le désespoir des autres prisonniers ainsi que ses propres sentiments d’impuissance et de chagrin”.

Au moment de son arrestation, Arantza Santesteban était membre d’un parti indépendantiste de gauche pro-basque clandestin dans la ville de Segura. Alors que des pourparlers avaient été entamés entre l’ETA et le gouvernement espagnol, la police prend le contrôle de la ville, piégeant ceux présents sur place. Arantza Santesteban est parmi ceux arrêtés et accusés de terrorisme. La réalisatrice passera 2 ans et demi en prison.

 “Il n’y a pas récit unique sur la prison : ce sont les stéréotypes qui empêchent d’autres manières de vivre dans nos mondes d’être révélées. j’ai appris que la diversité et la différence entre les personnes, l’unicité de chaque personne, n’est pas quelque chose qui peut être facilement effacé. C’est pourquoi ce film parle d’une collectivité et d’un temps commun à partir d’une vision subjective.”

Diplômée en création de documentaires, Arantza a réalisé “ Passatgeres” (2012) et “Euritan” (2017). Historienne, cinéaste et chercheuse indépendante, son travail étudie le conflit politique basque et sa représentation au cinéma.

Pour plus d’informations sur l’actualité audiovisuelle au Portugal, cliquez ici.

Sources : cineuropa.org, txintxua.com, businessdoceurope.com

Lien Permanent pour cet article : https://mediterranee-audiovisuelle.com/918-gau/