LIBAN / « Girls for Change » clôture sa 3e édition

« Girls for Change » clôture sa 3e édition organisée par la Beirut Film Society. Le programme fait parti de l’initiative internationale « Li Beirut » (Pour Beyrouth), lancée par l’UNESCO au lendemain des explosions dans le port de la capitale du 27 août 2020. 

Girls for Change 3e édition

Le programme de formation de 3 mois a permis à 100 jeunes filles des banlieues meurtries de Beyrouth d’acquérir de nouvelles compétences dans le domaine audiovisuel. « Girls for Change » porte sur la narration, le rôle des femmes dans le cinéma, les bases de la caméra, le son et la musique de film, et le montage. À l’issue du programme de formation, 9 courts métrages ont été entièrement réalisés par les participantes et embarquent bientôt dans une tournée mondiale de festivals.

Le fondateur et président de la Beirut Film Society, Sam Lahoud, a salué l’engagement des participantes pour développer leurs compétences et à diffuser le message du cinéma comme outil de changement dans la société. Theresa Khachenian, une participante du programme, a déclaré : « Parler et écrire sur Beyrouth : c’est ce que je veux faire ».

Plusieurs invitées reconnues dans le milieu du cinéma au Liban ont participé à cette édition 2021 dont l’actrice Ranine Matar, la jeune comédienne Gina Abou Zeid ou encore Rita Hayek. Au cours d’une séance de dramathérapie offerte aux participants, l’actrice et réalisatrice Zeina Daccache a expliqué les principes de coordination, d’ouverture et de communication. Une session spéciale a également eu lieu avec la psychologue Nisrine El Gerr sur les thèmes de la gestion de la colère et de la réconciliation émotionelle. En marge du programme, les participants ont bénéficié d’une séance de sensibilisation à l’éducation aux médias, le bon usage des outils numériques et les dangers des réseaux sociaux.

Le programme « Li Beirut »

« Li Beirut » est un programme visant à soutenir la réhabilitation des écoles, des bâtiments du patrimoine historique, des musées et de l’industrie créative. Costanza Farina, Directrice du Bureau de l’UNESCO à Beyrouth, a souligné l’importance de ce projet pour les jeunes filles, « leur donnant les outils, les compétences et surtout l’espace pour s’exprimer librement après ce qu’elles ont traversé. L’initiative vise à placer l’éducation et la culture au cœur des efforts de reconstruction ».

La Beirut Film Society

Beirut Film Society est une association à but non lucratif travaillant en étroite collaboration avec des cinéastes libanais et internationaux et des associations cinématographiques pour renforcer l’industrie du monde arabe. Conformément à sa mission, BFS organise des événements cinématographiques au Liban et à l’étranger pour présenter la culture cinématographique et offrir une plateforme à la jeunesse et aux femmes pour « partager librement leurs peurs, difficultés, rêves et ambitions ».

Pour plus d’informations sur l’actualité audiovisuelle au Liban, cliquez ici.

Sources : revistadiafanis.com.ar

Lien Permanent pour cet article : https://mediterranee-audiovisuelle.com/girls-for-change-3e-edition/