Espagne / Le cycle de cinéma marocain « Después de Tánger : Le Maroc d’aujoud’hui » à Barcelone

despues tanger« Después de Tanger, le Maroc d’aujourd’hui » est un évènement initié par la Filmothèque de Catalogne, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et l’Association espagnole Art et dignité en action (ARTEDEA), en partenariat avec l’Ambassade du Maroc en Espagne et CCM. Né à la fin des années 90, le courant cinématographique « Después de Tánger » se caractérise par sa liberté, son refus des tabous et son engagement pour les droits de l’Homme. Il a pour objectif de rompre avec les stéréotypes et faire connaître le nouveau cinéma marocain et ses valeurs en Espagne.

Des ateliers et des débats ont été animés, le 15 et 16 janvier, par des professionnels du cinéma marocain, des académiciens, spécialistes et personnalités culturelles catalans.

Les films programmés à la Filmothèque de Catalogne étaient: « Les yeux secs » de Narjiss Nejjar, « Nos lieux interdits » de Leila Kilani, « Zero » de Nourddine Lakhmari, « My Land » de Nabil Ayouch, « Les héros de l’inconnu » de Hassan Kher, « A Casablanca, les anges ne volent pas » de Mohamed Asli, « Mort à vendre » de Faouzi Bensaïd, « Rock the Casbah » de Leila Marrakchi, « Amal » de Ali Benkirane, « Courte vie » de Adil Fadili, « Margelle » de Omar Mouldouira, « La main gauche » de Fadil Chouika et « Mokhtar » de Halima Ouadiri.

Sources: communiqué de presse CCM, libe.ma

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/espagne-le-cycle-de-cinema-marocain-despues-de-tanger-le-maroc-daujoudhui-a-barcelone/