Territoires palestiniens / Une délégation officielle pour la première fois au festival de Cannes

Le succès du cinéma palestinien dans les festivals internationaux est indéniable : si la production cinématographique du  territoire n’est pas très abondante, elle est particulièrement reconnue. En 2017, le film palestinien « Ghost Hunting » a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Berlin, en 2013 Hany Abu Assad a remporté le prix du jury Un Certain Regard au festival de Cannes pour « Omar » et en 2002 « Intervention divine » d’Elia Suleiman a obtenu le prix du jury du même festival.

Pour la première fois dans l’histoire du festival de Cannes, la Palestine est représentée par un Pavillon Palestinien dans le Marché du Film qui a lieu du 8 au 19 mai. C’est une initiative du Palestine Film Institute (PFI), soutenue également par le ministère de la culture. Cinq projets de fiction et cinq projets documentaires seront ainsi présentés au Producers Network.

Le PFI œuvre pour la promotion du cinéma palestinien. Pour lui, le cinéma est un outil de changement social et un élément indispensable pour donner une bonne image de la Palestine.

Sources : rtl, médiapart

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/territoires-palestiniens-une-delegation-officielle-pour-la-premiere-fois-au-festival-de-cannes/