Cycle de projection « l’Amour en Méditerranée » à la Bibliothèque de l’Alcazar – été 2018

Le Département Société de la Bibliothèque de l’Alcazar et le PriMed présentent ensemble une série de films autour du thème « l’Amour en Méditerranée » aux mois de juillet et d’août 2018 à Marseille. Vous pouvez retrouver ici la programmation de cette série d’évènements ainsi que la description des 6 films qui seront proposés.

 

Mercredi 4 juillet à 17h : La fiancée du Nil
Mercredi 18 juillet à 17h : Village without women
Mercredi 25 juillet à 17h : Le droit au baiser
Mercredi 1er août à 17h : Sarajevo mon amour
Mercredi 8 août à 17h : Où est l’amour dans la palmeraie ?
Mercredi 22 août à 17h : Si je te garde dans mes cheveux…


Mercredi 4 juillet à 17h
LA FIANCÉE DU NIL
63 minutes, 2015
Réalisation : Edouard MILLS-AFFIF
Production : Temps Noir

Dans un village reculé du delta du Nil, au sein d’une famille traditionnelle égyptienne, un drame quasi antique se joue. Comme des milliers de jeunes filles à travers le monde, Héba doit épouser un homme qu’elle n’a pas choisi, alors qu’elle est amoureuse d’un autre. L’ambiance vire peu à peu au psychodrame familial, avec ses secrets d’alcôve, ses intrigues, ses renoncements et ses mensonges.

 


Mercredi 18 juillet à 17h
VILLAGE WITHOUT WOMEN
83 minutes, 2010
Réalisation : Srdjan SARENAC
Production : Les Films du Balibari, Mainframe

Les frères Jankovic sont les seuls à avoir résisté à l’exode rural, ils vivent au sud-ouest de la Serbie, en haut d’une montagne et à 4 kilomètres de la route la plus proche, dans un village sans femmes de Zabrdje.
Dragan, Zoran et Rodojub, avec leur voisin, Velimir, représentent à eux seuls la population entière de ce qui était auparavant une communauté rurale vivante. Ils vivent dans de rudes conditions. Pas de canalisations, pas de routes, ni même l’empreinte d’une touche féminine. Sans même parler du fait que les trois frères partagent toujours la même chambre…

 


Mercredi 25 juillet à 17h
LE DROIT AU BAISER
52 minutes, 2013
Réalisation : Camille PONSIN
Production : Electrick Films

« Le droit au baiser » aborde sans voile ni tabou le thème de la sexualité en Turquie. A travers cette question aussi essentielle que triviale se révèle devant la caméra la question fondamentale de la condition féminine dans les pays du bassin méditerranéen ainsi que la soif de liberté des jeunes générations…
Inspiré dans sa démarche par le film de Pier Paolo Pasolini « Comizi d’amore », le reportage fait étrangement écho aux événements récents qui ont eu lieu en Turquie et aux nouveaux enjeux soulevés par les printemps arabes.

 


Mercredi 1er août à 17h
SARAJEVO MON AMOUR
52 minutes, 2011
Réalisation : Frédéric TONOLLI
Production : Sunset Presse

Bosko Bric, le Serbe, et Admira Ismic, la Musulmane bosniaque, bravent tous les dangers pour se retrouver. Sept kilomètresles séparent. Il n’y a plus de tramways dans Sarajevo assiégée, qu’ils parcourent donc à pieds, chacun leur tour, aller-retour, sous les obus et la mitraille. Le 18 mai 1993, ils quittent la ville et s’engagent main dans la main sur le pont Verbania. Quelques mètres à découvert, qu’ils ne feront pas. Plusieurs balles les frappent. Il tombe le premier. Elle, dans un ultime effort, rampe vers le corps de son amant. Ils avaient 25 ans et s’aimaient depuis 10 ans…

 


Mercredi 8 août à 17h
OU EST L’AMOUR DANS LA PALMERAIE?
85 minutes, 2006
Réalisation : Jérôme LE MAIRE
Production : Iota Production

Jérôme Le Maire a fait le choix de quitter la Belgique et depuis un an et demi vit avec sa femme et leurs deux filles dans une palmeraie du sud du Maroc.
Une question le hante : Où est l’amour dans cette palmeraie ? Il semble caché, voilé, enfoui… Mais si Jérôme s’interroge, tente de comprendre et de s’intégrer dans une autre culture qui le bouscule un peu, son nouvel ami, Mansour, cherche l’amour d’une manière bien concrète : il veut trouver une femme et prochainement se marier. Leurs deux enquêtes vont s’éclairer et se nourrir mutuellement.

 


Mercredi 22 août à 17h
SI JE TE GARDE DANS MES CHEVEUX…
70 minutes, 2013
Réalisation : Jacqueline CAUX
Production : La Huit Production

Le titre de ce film est une allusion directe à ce tabou qu’est – dans les pays arabes – la chevelure des femmes – qui devrait être cachée -, alors que toutes les musiciennes qui vont participer à ce film refusent de porter le voile.
Ce film est, de fait, un manifeste pour montrer la nécessité d’obtention de la liberté des musiciennes arabes, tout d’abord à chanter, ensuite à chanter devant des hommes, qui plus est des chansons d’amour…
Ce film montre en effet l’histoire actuelle de plusieurs femmes arabes rebelles, chanteuses, musiciennes et compositrices, issues du Maghreb comme du Machrek.

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/projections-de-films-du-primed-a-lalcazar-ete-2018/