Maroc / Redemption Day, un block-buster marocain

Le 22 mai 2019, Hicham Hajji monte pour la première fois les marches du festival de Cannes afin de présenter les images de son nouveau projet, Redemption Day. Un an plus tard, le producteur et réalisateur marocain signe son premier long-métrage, dont il a montré des extraits a de potentiels acheteurs internationaux lors de la 70e Berlinale.

Redemption Day
Affiche de Redemption Day

Lors de ses différentes interventions, Hicham Hajji a toujours présenté son œuvre comme un film marocain à la qualité hollywoodienne. Pour parvenir à ce résultat, le tournage s’est tenu entre New-York, Los Angeles, Merzouga, Marrakech, Rabat et Casablanca. Le casting a aussi eu un rôle important. Des stars nationales et internationales ont été appelées pour parvenir à ce résultat. Andy Garcia (Le Parrain 3), Gary Dourdan (Les Experts), Samy Naceri (Taxi), Brice El Glaoui Bexter (Greetings from ISIS), ou encore Sonia Okacha (Catharsys or The Afina Tales of the Lost World) sont ainsi quelques-unes des têtes d’affiche.

Redemption Day raconte l’histoire de Kate Paxton « une célèbre archéologue américaine qui se rend au Maroc après avoir découvert les plus vieux ossements humains, datant de 300.000 ans. Pendant ses recherches, elle se fait kidnapper à la frontière maroco-algérienne par un groupe terroriste dirigé par Jaafar El Hadi. Son mari Brad Paxton, un US Marines, va tout faire pour la sauver avec l’aide d’un agent marocain de l’anti-terrorisme et l’ambassadeur des États Unis au Maroc. »

Alors que ce premier projet n’a pas encore été vu dans les salles de cinéma, Hicham Hajji a déjà terminé son second scénario qui devrait être une comédie autour du monde de la musique électronique.

Sources :
http://aujourdhui.ma
https://leseco.ma
https://fr.le360.ma

Autres articles sur le Maroc

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/maroc-redemption-day-un-block-buster-marocain/