Maroc / Mise en lumière de la condition féminine avec Adam

Adam
Affiche d’Adam

Le 5 février dernier, est sorti en salle Adam, le premier long-métrage de l’actrice, réalisatrice et scénariste marocaine Maryam Touzani. En 2019, ce premier film a été remarqué dans divers festivals que ce soit à Un certain regard ou la Queer Palm du festival de Cannes, ou bien le festival du film francophone d’Angoulême.

Maryam Touzani utilise sa caméra afin de raconter l’histoire d’Abla : Dans la Médina de Casablanca, cette veuve et mère d’une fillette de 8 ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte frappe à sa porte, Abla est loin d’imaginer que sa vie changera à jamais. Une rencontre fortuite du destin, deux femmes en fuite, et un chemin vers l’essentiel.

Bande annonce Adam

Après avoir abordé le place donnée aux femmes en période de deuil dans Quand ils dorment (2011), le sujet de la prostitution dans Much Loved (2014), et celui de l’exploitation des jeunes enfants dans Aya va à la plage (2015), Maryam Touzani continue de faire un cinéma de l’intime. En s’attachant à un personnage, elle met en valeur une situation. La réalisatrice profite ainsi de ce drame pour dresser un portrait de ce qu’endurent les mères célibataires dans un pays qui condamne l’avortement et les relations sexuelles hors mariage. L’amitié entre Abla et Samia, au cœur de l’œuvre, leur permet de supporter une société qui les juge.

Sources :
http://www.allocine.fr
https://www.jeuneafrique.com
https://madame.lefigaro.fr

Autres articles sur le Maroc

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/maroc-mise-en-lumiere-de-la-condition-feminine-avec-adam/