«

»

Imprimer ce Article

Israël / Le gouvernement évoque la fermeture de la télévision publique

Cinq mois après la réouverture du service public audiovisuel israélien, désormais connu sous le nom de Kan, le Premier Ministre Benyamin Netanyahou a exprimé le souhait de le démanteler définitivement.

Kan Israel
La presse israélienne rapporte la teneur des échanges entre M. Netanyahou et ses ministres lors d’une réunion du parti de coalition le dimanche 15 octobre. Le Ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, a suggéré la fermeture de Kan et soutenu qu’elle permettrait d’économiser 500 millions de nouveaux shekels par an (120 millions d’euros). Benyamin Netanyahou a approuvé cette idée et annoncé qu’elle serait soumise lors des négociations sur le budget 2019.

Selon M. Deri, Kan réalise de faibles audiences depuis sa création au mois de mai, à l’exception des chaînes de radio, qu’il souhaite garder en activité.

Plus tard dans la journée, le Ministre de la Communication, Ayoub Kara, a écrit sur Twitter : « Je suis heureux de recevoir la bénédiction du Premier Ministre pour faire fermer le diffuseur public : la fin d’un gâchis d’argent public ». Ce tweet a depuis été supprimé puis remplacé par un nouveau message : « Les responsables de la coalition ont évoqué avec moi la fermeture du diffuseur public. J’en ai parlé avec le Premier Ministre, et lorsqu’une décision définitive sera prise à ce sujet, je vous en ferai part ».

Devant les réactions outrées de plusieurs députés de l’opposition et des associations de journalistes, des proches de M. Netanyahou ont tenté de désamorcer la polémique. Le député du Likoud David Bitan a ainsi déclaré sur la chaîne privée Channel 2 que la fermeture de Kan « ne permettrait pas d’économiser de l’argent » et que l’idée avait été mise de côté.

Parmi les membres du gouvernement, seul le Ministre des Finances, Moshe Kahlon, a manifesté son opposition. Lui et M. Netanyahou étaient entrés en conflit il y a plusieurs mois alors que le Premier Ministre souhaitait mettre un frein à la réforme de l’audiovisuel public.

Sources : The Times of Israel, The Jerusalem Post, Hamodia

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/israel-gouvernement-evoque-fermeture-de-television-publique/