Egypte / 7ème édition du festival du film africain de Louxor

Le Festival de Louxor du Film Africain est organisé par la fondation « Les Jeunes Artistes Indépendants ». Il a été conçu par le scénariste Sayed Fouad comme une alternative aux évènements culturels égyptiens situés pour la plupart à Alexandrie et au Caire. Il est soutenu par le Ministère de la Culture, Ministère du Tourisme et le Ministère des Affaires Etrangères en collaboration avec le Gouvernorat de Louxor. Le but de cet événement est aussi de supporter et d’encourager les productions africaines et les partenariats entre les pays du continent.

La 7ème édition du festival a eu lieu du 16 au 22 mars 2018, 110 films y ont été projetés.

Le festival a présenté des longs et courts-métrages tournés ou produits dans des pays africains, par des réalisateurs africains, traitant des sujets africains, et réalisés au cours de l’année 2017. Il organise quatre compétitions: longs-métrages de fiction, longs-métrages documentaires; courts-métrages (fiction et documentaire), et la compétition internationale pour films dans la catégorie Libertés.

Le jury de la compétition internationale était composé du réalisateur marocain Azalarab Alaoui, de Mama Keita (Sénégal), de Samir Ouf (Egypte), de Kit Cheri (Zimbabwe) et de Rahma Montassir, spécialise de production (Egypte).

Cette année, le festival a rendu hommage à l’acteur égyptien Gamil Ratib, une icône du cinéma et du théâtre qui a joué dans plus de 50 films, particulièrement reconnu pour son rôle de Majid dans le film «Laurence d’Arabie » de 1962. Il a déjà reçu une récompense pour l’ensemble de sa carrière au festival international de films de Dubaï en 2011. Le festival a également rendu hommage à l’actrice égyptienne Ghada Adel et au réalisateur sénégalais Moussa Touré. En dehors de ces personnalités, le réalisateur égyptien Youssef Chahine, connu entre autres pour avoir initié la carrière d’Omar Sharif a été mis en avant. Il avait également reçu une récompense pour l’ensemble de sa carrière au festival de Cannes en 1997.

D’autres pays du Maghreb ont pu ressortir dans le festival. En effet, quatre films marocains ont été présentés: le long métrage «Abrita» de Mohamed Bouzako, le film «Silence des cellules» de Mohamed Nabil, et les deux courts métrages «Inak» de Siham Al Alaoui et «Al Hidae» d’Amira Jihane Khalflah. Le Maroc avait été l’invité d’honneur du festival en 2017 pour le développement de sa production cinématographique. Par ailleurs, trois films tunisiens ont participé à la compétition officielle : « Benzine« , de Sarra Laabidi,  « la Belle et la Meute » de Kaouther Ben Hania et un  film documentaire intitulé « Sœurs Courage » co-réalisé par Latifa Doghri et Salem Trabelsi.

 

affiche festival

Sources : al bawaba, arabnews, 2m, réalités.com,

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/egypte-7eme-edition-festival-film-africain-de-louxor/