Algérie / Salim Aggar nommé à la tête de la Cinémathèque Algérienne

Salim AggarSalim Aggar a été nommé directeur de la Cinémathèque Algérienne par le ministre de la culture Azzedine Mihoubi mercredi 12 décembre. Le journaliste, critique de cinéma et réalisateur algérien succède à Lyès Semiane.

Le ministre de la culture a rappelé les grandes orientations de la cinémathèque: le développement du numérique, de la formation et l’organisation de rencontres avec des professionnels du cinéma. Il a également indiqué que « son choix sur la personne de Salim Aggar n’est pas fortuit vu qu’il est l’un des acteurs éminents sur la scène cinématographique ayant apporté beaucoup et consenti des efforts en matière de préservation de la mémoire algérienne, compte tenu de ses compétences et son expérience dans le domaine du cinéma. »

 Le journaliste et réalisateur algérien travaille durant 15 ans au sein de la presse algérienne. Il mène en parallèle une carrière de réalisateur, qui débute en 1989 alors qu’il n’a que 21 ans. Il réalise de nombreux courts-métrages avant de se plonger dans l’écriture de longs-métrages documentaires. Son film Paroles d’un prisonnier français de l’ALN a reçu le prix Mémoire de la Méditerranée du festival PriMed à Marseille.

Outre sa carrière de réalisateur, il œuvre pour la promotion du cinéma en créant en 2009 le site internet Anouslesecrans.com, premier site consacré au 7ème art algérien. Il est également initiateur du festival Les Journées Cinématographiques d’Alger, qui offre un large panorama de la création cinématographique contemporaine au public algérien.

A propos de son nouveau poste à la Cinémathèque, Salim Aggar a déclaré qu’il allait « persévérer et œuvrer sérieusement à mener à bien ce projet. »

 

Sources: http://dia-algerie.com, http://www.aps.dz

Lien Permanent pour cet article : http://mediterranee-audiovisuelle.com/algerie-salim-aggar-nomme-a-la-tete-de-la-cinematheque-algerienne/